ET MAINTENANT, PASSONS A L’ACTION !! TOUS EN GREVE LE VENDREDI 14 NOVEMBRE 2014

Image

 

 

 

 

 

Pourquoi cette grève ? 

Lors de notre dernière Assemblée Générale, du jeudi 18 septembre 2014, les personnels d’animation ont de nouveau constaté une rentrée scolaire marquée par une aggravation de leurs conditions de travail.

Les motifs de mécontentement sur les temps périscolaires (interclasse, garderies ou études surveillées, ARE) et extrascolaires regorgent.

Les normes d’encadrement, déjà élevées, ne sont pas souvent respectées. Le nombre d’animateurs formés et qualifiés fait défaut en raison de la « rudesse » de l’environnement scolaire et du peu d’attractivité du métier.

La Mairie de Paris a bien annoncé la création d’un « nombre important » de postes budgétaires sur deux ans (titularisations et contractualisation), néanmoins rien n’est encore définitivement acquis. S’agit-il de postes à temps complet ?

Le vote budgétaire du 17 décembre 2014 sera déterminant. C’est pourquoi nous devons donc rester mobilisé(e)s avant pour influer sur les décisions du Conseil de Paris.

En outre, la situation des REV reste très « inconfortable ». Ils subissent démesurément les dérives administratives, supportent de nombreuses pressions, éprouvent les pires difficultés de gestion. La Mairie de Paris leur impose de lourdes responsabilités qui découlent des incohérences, d’une part,  dans l’application de l’aménagement des rythmes scolaires et d’autre part, de la persistance de la Ville dans sa représentation de la fonction comme simple courroie de transmission administrative. Les modalités de leur temps de travail sont loin d’être satisfaisantes.

Ainsi, nous continuons tous à endurer cette réforme. Avec elle, il y a le bouleversement des horaires et ses contraintes, le changement des missions, le manque de moyens matériels et humains, l’absence de réels temps de préparation, la surconsommation épuisante d’activités pour les enfants jusqu’à 18h30. Quel rythme ! 

Plus inquiétant encore, la menace qui pèse sur le service public de l’Animation en raison de la mise en concurrence des animateurs (trices) territoriaux avec le milieu associatif.

La CGT Animateurs a toujours revendiqué la nécessité d’une reconnaissance statutaire des Animateurs, qui fixe leur qualification au sein de la filière d’animation (il existe des diplômes professionnels d’animation : BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS ; les BAFA et BAFD sont des brevets non professionnels qui ont été créés pour occuper des emplois saisonniers et occasionnels).

Sans réel plan de formation ambitieux, sans cadres de l’animation à la Dasco, le danger de poursuite vers la voie de privatisation du service public s’amplifie. Nous devons réagir contre ce démantèlement (qui s’apparente à du sabotage).

Notre implication dans un mouvement massif pour l’aboutissement de nos revendications doit permettre de consolider le métier et la filière d’animation.

Nous appelons l’ensemble des personnels à défendre le métier et le service public. Nous appelons les autres organisations syndicales à nous rejoindre sur une plateforme revendicative professionnelle pour l’ensemble des personnels :

• Titularisations importantes pour les contractuels et pour les vacataires

• Un REV par école

• Un plan de formation ambitieux avec une visibilité et un accès à la préparation aux concours, pour tous

• Reconnaissance des temps de préparation payés en heures supplémentaires ou en journées de repos compensateur et des   journées de concertation avec les enseignants

• Une IAT 2 à 100 euros net pour les adjoints d’animation (Titulaires et contractuels)

• Une prime d’exercice de mission à 120 euros net

• Une prime BCD/EPL à 100 euros net

• Revalorisation des primes des responsables éducatifs Ville et des directeurs points d’accueil (DPA)

•  Des AREM (agents assurant l’hygiène corporelle des enfants) sur l’intégralité des services péri et extrascolaires

 

CREONS ENSEMBLE LES CONDITIONS DE L’UNITE !

C’EST NOTRE FORCE

TOUS EN GREVE LE VENDREDI 14 NOVEMBRE 2014

 

Mis en ligne le 2 octobre 2014  |  Dernière mise a jour 20 octobre 2014