Compte-rendu de la réunion DASCO portant sur l’agenda social 2017

logo animateurs

Compte-rendu de la réunion DASCO

portant sur l’agenda social 2017

du jeudi 26 janvier 2017 

 

Présents : La DASCO représentée par Mme Darpheuille, Mr Derboule, Mme Foucart,

                  Mme Gaubout-Deschamps et quelques cadres.

                  Les syndicats UNSA,SUPAP- FSU, FO, CFDT etc.

- Préambule de la Directrice des Affaires scolaires Mme Darpheuille :


«... Nous devons aujourd’hui valider un agenda social ; «... Nous pourrons discuter sur le fond » ; «... Nous verrons les points à égrener tout au long de l’année » ; «... Je ne prends pas l’engagement que tous les points soient traités avant la fin de l’année mais j’ai l’ambition d’en refermer le plus possible »

- Hygiène corporelle des enfants en Maternelle :

Intervention préalable CGT car voilà un sujet ne figurant pas dans l’agenda social ; nous avons demandé à sortir du flou institutionnel sur plusieurs créneaux périscolaires ; il y a potentiellement une atteinte à la notion de protection de l’enfance ; nous estimons que la Dasco serait responsable en cas de « problème » : « tout un chacun n’a pas à mettre la main dans la culotte des enfants ». Il faut la garantie d’un personnel qui soit référent.

Réponse de Mme Darpheuille : « pas de solution, je voudrais qu’on en reparle dans le cadre des discussions sur le règlement de service des animateurs » (?!) ; (nous avons refusé).

La Dasco souligne le fait de ne pas avoir de « solutions ».

- Perfectionner notre organisation administrative

- Accompagnement de la nouvelle organisation des CASPE


- Poursuite de la réorganisation des services centraux de la Dasco.


- Gestion des absences et des recrutements : cellule de remplacement plus efficace priorité au recrutement plus efficace ; tension et stress dans les Caspe de ce fait ; 10 CAS (PE) = 10 fonctionnements différents ;

Remarques Dasco : « fortes absences chez les ASEM » ; « projet de création d’une brigade de remplacement »;

Demande de notre syndicat CGT :

Y a-t'il une volonté de faire travailler les CASPE de façon transversale (RH ; Action Educative) ;

Constat : beaucoup d’entre elles fonctionnent non comme des services déconcentrés mais décentralisés; les ordres fusent de façon unilatérale et routinière ;

Fonctionnement de « fiefs » et non de structures administratives.

La CGT a demandé la remise en question de l’Action Educative, nécessaire depuis la refondation de l’école de 2013, autour de pôles pédagogie, formation, avec des personnels diplômés.

Nous avons soulevé le fait que si les réunions ne portent que sur des aspects techniques, l’enfant n’est plus au centre du projet dans la politique périscolaire de Paris.


La Dasco veut réorganiser l’école primaire et l’école secondaire, la transversalité ; la passerelle entre la crèche et l’école primaire ; la passerelle entre l’école primaire et l’école secondaire.

- Conforter et accompagner les filières métiers dans les établissements

Actualisation du règlement de service des gardiens (on devrait déboucher sur une finalisation sous peu) Professionnalisation de la fonction ménage (expérimentation sur 20 écoles d’un carnet d’entretien; pas encore finalisé).


Meilleur accès à l’information pour les personnes de service des écoles et collèges (un peu plus de 400 connections dans le bureau des REV ; peu d’agents consultent intra-paris)

- Animation

Début des travaux d’actualisation du règlement de service de l’animation ; annonce d’un calendrier : les discussions démarrent le vendredi 3 Mars 2017. Suivront des rencontres régulières (1 tous les 15 jours à 3 semaines). La CGT veut des débouchés concrets et non s’enliser dans une discussion interminable. Il y aura un compte rendu par réunion, PV qui doit être validé par les syndicats.

- Regroupement de centre

Une des souffrances au travail, de nombreux collègues, est due aux regroupements de plus en plus systématiques de centres durant les petites vacances.


Parfois 4 ou davantage Centres de Loisirs se trouvent regroupés dans un même lieu d’accueil, sans préparation, étant prévenus au dernier moment, ce qui nuit au service public.

Réponse de la DASCO : « nous n’avons pas de prise sur les Caisses des Ecoles ni sur les décisions des mairies d’arrondissements ».


Nous constatons un blocage. Il nous faut envisager une suite à donner avec les personnels. La CGT ne saurait accepter le statu- quo actuel qui nuit aux personnels et au bien-être des enfants.

- Questions diverses

Début mars, mise en place progressive d’un logiciel SI (Système Informatique) permettant de suivre et prévoir les dépenses de vacation mois par mois. Soyons vigilants sur les économies qui pourraient se traduire par des baisses d’effectifs.


La Dasco annonce, pour septembre 2017, une application pour les REV permettant de mieux gérer les absences et les remplacements. Une mise en place serait expérimentée sur deux CAS(PE) (non précisées).

Dans la foulée, la DASCO enverrait la totalité des REV et des UGD dans une formation informatique. Une fois de plus, notre employeur transforme les responsables en cadres administratifs ce qui dénie les objectifs pédagogiques de leur métier !

La Directrice des Affaires Scolaires a donné le chiffre de 30% de REV équipés en prise internet et local spécifique. La SLA (gestion des travaux et des équipements dans les CASPE) étant débordée, la Dasco souhaite faire appel (c’est du jamais vu) à une société privée : elle sollicite à la ville une autorisation d’externalisation.

Si vous souhaitez des informations complémentaires sur tel ou tel sujet évoqué, n’hésitez pas à nous contacter ou passer au local.

L’ANIMATION EST NOTRE METIER 

 

Mis en ligne le 8 février 2017  |  Dernière mise a jour 13 février 2017