DECLARATION DE LA CGT ANIMATEURS AU CHS DE LA DASCO du Mardi 23 Mai 2017

Image

Madame la Maire,

Une fois de plus, notre syndicat s’étonne d’un sujet absent du CHS-CT DASCO de fin d’année scolaire ; nous voulons parler de la campagne d’été, tout ce qui tourne autour de la place de l’enfant, son confort, son accueil et sa sécurité sont la raison d’être de cette Direction, de même le bien-être et les conditions de travail de ses employé/es.

Nous sommes à la veille de la campagne d’été 2017 à Paris. Des milliers d’enfants de 3 à 13 ans seront accueillis à la journée et la DASCO affiche l’objectif général d’accueillir dans les meilleures conditions les enfants de la capitale. La CGT animateurs partage cet objectif mais soulève néanmoins de nombreuses difficultés non résolus à ce jour.

La CGT soulève depuis des années le fait que les ouvertures d’écoles étaient insuffisantes au regard du nombre d’enfants accueillis dans de nombreux secteurs de la capitale, qu’il s’agissait là d’un facteur de stress et d’inconfort pour les enfants et les équipes. Où en sommes-nous ? quels sont les ouvertures prévus cet été ? Le personnel d’animation ne supporte plus de travailler dans des « centers usines ».

Les budgets sont-ils revus à la hausse en ce qui concerne les dotations de matériel disponible pour les équipes sur les centres de loisirs d’été ? les espaces nature seront-ils tous ouverts ?

Quelles sont les conditions d’accueil des enfants de moins de trois ans ? Combien seront-ils ? Leur présence est-elle encadrée par des textes légaux ? Qu’en est-il de la législation ? il y a un réel danger potentiel à ne pas éclaircir une telle situation pour les animatrices/teurs ainsi que leurs encadrants/tes.

Le syndicat CGT a d’autres questions précises qui sont dans le champs du CHS-CT à vous poser, Madame la Maire, concernant la campagne d’été : entre autres hygiène corporelle aux enfants et problèmes spécifiques des pique-niques…

Nous demandons à pouvoir les poser au responsable central de la campagne d’été de la DASCO, en question diverses. Vous engagez-vous Madame la Maire à répondre favorablement à notre demande ?

La sécurité des enfants à l’heure de l’état d’urgence et la veille des Centres de loisirs d’Eté. Parlons-en, où en sommes-nous ? Cette question nous semble d’autant plus pertinente au regard du drame qui s’est déroulé la nuit dernière à Manchester en Angleterre.

Des exercices de confinement ont été organisés, des appels à la prudence exprimés concernant les sorties.

Le mercredi 28 juin, par exemple, une journée événementielle est organisée sur la CASPE 19ème au parc de la Villette, chaque centre de l’arrondissement devant se rendre sur place avec 16 ou 24 enfants : est-il pertinent de rassembler des centaines d’enfants dans un parc ? En fait, quelles sont les recommandations officielles de la DASCO ? Qui assurera la sécurité ? Cet été, y aurait-il d’autres journées de ce type prévu ?

La DASCO doit éditer des directives claires à l’ensemble des CASPE, les consignes devant être les mêmes pour tous et toutes.

Pour finir Madame la Maire, notre syndicat CGT tient à protester énergiquement contre une proposition de vos services.

La DASCO entend organiser une pré-rentrée le vendredi 1er Septembre 2017 et convoque l’ensemble des animateurs/trices ce jour-là. C’est inacceptable.

Les animateurs/trices ayant fait leur mois de juillet ont une vie familiale et sociale, pris des locations par exemple. Leur demander de revenir de vacances en pleine semaine est vexant et inutile au regard de l’objectif.

Préparer la rentrée ? Il est possible de se retrouver le lundi suivant dès 9 heures pour organiser au mieux le service de cantine et du soir, d’autre part, au cours de la semaine, on peut aisément se revoir et se concerter pour les ateliers et le centre de loisirs.

Madame la Maire, notre syndicat vous demande d’arbitrer une levée de cette convocation à une journée de pré-rentrée le vendredi 1er Septembre 2017.

Le syndicat CGT Animateurs

Le 23 Mai 2017

 

Mis en ligne le 29 juin 2017  |  Dernière mise a jour 29 juin 2017