Cher adhérent,

Logo Cgt animateurs

Notre syndicat CGT des animateurs revient vers toi après ces quelques mois de confinement. La reprise fut progressive, notre syndicat peut maintenant se réunir régulièrement, hors de la Bourse du travail qui ne peut accueillir aucun groupe ni assemblée générale, et ce au moins jusqu’en septembre, on peut juste te rencontrer de façon individuelle.

A ce propos, nous maintenons nos permanences les jeudis après-midi. Il est impératif de nous appeler dès que tu es à la Bourse (si tu veux passer) afin de venir te chercher à l’accueil (c’est encore bien compliqué..). Notre téléphone au local : 01 44 52 11 36. Portable : 06 81 39 89 53. Et le mail : syndicat.cgt-animateurs@paris.fr

Dès lors que ce sera possible, nous organiserons une Assemblée Générale des adhérents (celle programmée au 24 Mars 2020 avait été annulée en raison des circonstances sanitaires) afin de faire le point sur l’avenir et la situation de notre syndicat.

Comme tu le sais, notre syndicat, comme 7 autres syndicats de la CGT Paris, a été évincé par la Fédération CGT des Services Publics. Elle a constitué une liste de 495 militants interdits de droits syndicaux (demande faite à Hidalgo) et marginalisés dans les instances paritaires.

Nous tenons à préciser que personne n’avait porté atteinte aux valeurs de la CGT ni commis aucune faute qui aurait pu justifier une telle décision, il s’agit là d’un putsch mené par des bureaucrates et des apparatchiks staliniens. Lors de notre prochaine assemblée, nous vous donnerons davantage d’informations concernant cette affaire interne.

Sache que notre Commission Exécutive est unie et que nous continuons à défendre tes intérêts.

Nous réactivons un partenariat avec un cabinet d’avocat, il sera à disposition des adhérents en cas de besoin, concernant d’éventuels problèmes que tu rencontrerais dans le cadre professionnel ou que tu as pu rencontrer durant le confinement.

Durant la campagne d’été, n’hésite pas à nous interpeller si des situations locales ou globales te mettent en difficulté pour exercer ton métier. Nous sommes conscients des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader fortement au fil des années.

Dans une situation de déconfinement progressif, en raison des principes de précaution et de sécurité sur les points d’accueil, les animateurs rencontreront une pression inhabituelle, notamment cet été, qui aura des incidences notoires sur les conditions de travail, d’accueil des enfants et sur leur intégrité physique. Nous avons l’exemple des deux dernières semaines, pénibles, rendues interminables par le contexte. Quel intérêt pour l’enfant ? Comment va évaluer notre métier dans un tel marasme et une absence totale de professionnalisation ?

En outre, les modalités d’ouverture des points d’accueil, définies par la Ville de Paris, ne cessent de se distinguer par leur constante instabilité et le vide total de leur contenu.

Notre Commission Exécutive pense qu’il va devenir insensé de maintenir le dispositif TAP à la rentrée dans ces conditions. Nous avons interpellé la Directrice des Affaires Scolaires pour demander une suspension temporaire des ateliers tant que la situation n’est pas normalisée.

La commission exécutive

L’ANIMATION EST NOTRE METIER

Lien sur fichier en PDF: 
 

Mis en ligne le 7 juillet 2020  |  Dernière mise a jour 7 juillet 2020