Personnels d’animation. Tous en grève le mardi 12 novembre 2013.

communiqué

 

Personnels d’animation

Tous en grève le mardi 12 novembre 2013

 

 

Médias, enseignants, parents d’élèves, animateurs et personnels des écoles s’accordent à dire que l’application de la réforme des rythmes éducatifs s’opère dans la confusion.

Nous ressentons sur le terrain de la souffrance, du stress et de la fatigue car nous assistons à une dégradation des conditions de travail.

La CGT Animateurs a toujours demandé son report, en septembre 2014, car cette réforme nécessitait une préparation à la hauteur des enjeux.

En raison de l’absence d’anticipation et de réflexion cohérente dans son application, nous portons en avant des revendications visant à une réelle amélioration du métier. Les animateurs, quel que soit leur statut, éprouvent une certaine frustration et injustice car ils restent les grands oubliés de la réforme.

Nous portons en avant des revendications qui répondent à l’évolution et à la transformation du métier.

 

Nos revendications :

Une augmentation de l’IAT 2 de 100 euros pour tous les personnels d’animation, liée à la préparation et à l’organisation des ateliers ARE.

Nous réclamons également une revalorisation de la prime des responsables Espace Lecture (BCD/EPL) d’un montant de 100 euros. Ceux-ci ont des préparations supplémentaires avec un temps de travail toujours ignoré par notre employeur.

300 postes budgétaires de titulaires s’avèrent nécessaires pour renforcer et consolider la filière d’animation enfin reconnue par la Ville. Des formations doivent être organisées pour la préparation à la réussite de ce concours. En outre, les insuffisances et les dysfonctionnements constatés nécessitent des contractuels en CDI à 100 % afin de faciliter le travail des responsables éducation ville (REV). Les vacataires doivent pouvoir bénéficier  de contrats attractifs pour contrecarrer au diktat des « 910 heures ».

Dans un esprit constructif, la CGT Animateurs préconise un poste de REV par école selon un calendrier et des engagements précis.

La Dasco exige des animateurs (trices) qu’ils ou elles assurent l’hygiène corporelle des enfants en lieu et place des ASEM durant leur absence. C’est intolérable pour la CGT !

L’hygiène corporelle des enfants, pour des raisons évidentes, relève de la filière sanitaire et sociale. Une formation spécifique (CAP petite enfance) est prévue à cet effet. Dans la filière d’animation territoriale, aucun texte n’impose aux animateurs d’effectuer cette tâche.

Nous refusons catégoriquement de pallier à l’incohérence de la Ville. C’est à elle d’identifier des personnels adéquats.

Une information, sous forme d’affiche, pour les parents, vous sera communiquée pour les aviser des raisons de notre mouvement de grève.

Tous en grève le mardi 12 novembre 2013

Venez nombreux à l’Assemblée Générale ce jour :

Salle Eugène VARLIN

à 14 heures

(3, rue du Château d’Eau, Paris 10ème – Métro : République)

 

Nous déciderons de la suite à donner à notre action ensemble si nécessaire.

L’ANIMATION EST NOTRE METIER
 

 

Mis en ligne le 16 octobre 2013  |  Dernière mise a jour 15 novembre 2013