Accueil
7 NOVEMBRE 2008 : ASSEMBLEE GENERALE "Service minimum : Victoire mais vigilance" (Voir tract dans Actualités).
       


Lettre ouverte au Maire de Paris

sur le Service Minimum !
 

 

 

Monsieur le Maire,

Notre bureau syndical CGT des services publics parisiens du lundi 22 septembre 2008 rejette à l?unanimité le projet de service minimum d?accueil (SMA) dans les écoles maternelles et élémentaires de la Ville de Paris. Nous ne participerons donc à aucune négociation sur son application éventuelle.

Avant l?été, vous aviez pris une position politique claire et précise : ne pas demander à des fonctionnaires municipaux de briser une grève de fonctionnaires de l?éducation nationale.

La loi du 20 août 2008 ne vous impose pas une application stricte, d?ailleurs de nombreux maires de gauche et de droite s?y opposent pour les motifs suivants :

  • Remise en cause du droit de grève ;

  • Mesure qui vise à opposer des catégories de personnels entre elles (ceci étant une remise en cause des statuts et des cadres d?emplois) ;

  • Après la prime accordée aux cadres de la DPE pour une bonne gestion de la grève (action dénoncée par la CGT). Voilà à nouveau la mise en place d?un système capitaliste consistant à prendre l?argent perdu des grévistes pour le donner à leur remplaçant potentiel. Quelle honte !

  • Que dire de l?établissement d?une liste de personnes aptes à effectuer des remplacements, ceci ressemblant à s?y méprendre au fichier « Edwige » ;

  • Un risque accru en ce qui concerne le bien être et la sécurité des enfants.


Nous informerons les associations de parents d?élèves de notre position sur ce projet.

Devant la gravité, l?urgence et l?incidence sur le dialogue social à la Ville de Paris, nous vous demandons de nous accorder une audience dans les plus brefs délais.

Recevez, Monsieur le Maire, l?expression de nos salutations distinguées.

 

Pour l?Union Syndicale CGT
Un Secrétaire,

Jean-Jacques MALFOY.

 

 

Haut de page 
 Mentions légales  -  Contact